Menu

pouleUne étude du laboratoire de Lutte Biologique et Ecologique Spaciale (LUBIES) précise les facteurs de risques d'infection par le virus H7N9 et permet de cartographier en Asie les zones favorables à l'établissement de ce nouveau virus. L'équipe de chercheurs s'est basée sur l'analyse spatiale des marchés infectés par le H7N9 en 2013 et 2014 en Chine pour construire un modèle statistique qu'ils ont ensuite extrapolé à l'Asie du Sud et du Sud-est. La densité de marchés à volaille vivante (nombre de marchés par km2 dans un rayon de 70 km) est le facteur de risque principal qu'ils ont pu identifier, aux côtés d'autres variables prédictives comme la densité de volailles (poulets et canards) élevée en systèmes intensifs et extensifs, la présence de zones humides ou la densité de population humaine.

Nature communications - Predicting the risk of avian influenza A H7N9 infection in live-poultry markets across Asia

Marius Gilbert, PhD

LUBIES, ULB

Haut de page