Menu

Deux chercheurs spécialistes en microfluidique ont mis en évidence les mécanismes par lesquels les gouttes de pluie, passant d’une plante à l’autre, contribuent à l’extension des contaminations dans les cultures. Ces résultats invitent à repenser l’organisation des cultures, ils impliqueraient des modifications d’espacement de plantes, ce qui n’est pas sans conséquence sur la rentabilité d’une exploitation. Les mécanismes de propagation des pathogènes par les gouttes de pluie désormais mieux connus pourraient permettre, sinon d’éliminer les pesticides, du moins d’en limiter la dispersion et de moins recourir aux OGM.

Integrative and Comparative Biology - Rain-induced Ejection of Pathogens from Leaves : Revisiting the Hypothesis of Splash-on-Film using High-speed Visualization - Royal Society publishing - Fluid fragmentation shapes rain-induced foliar disease transmission

Tristan Gilet, PhD Aérospatial et mécanique, ULg http ://rsif.royalsocietypublishing.org/ http ://icb.oxfordjournals.org/

Haut de page